Post n°51 Chui pas encore mort!

Où Fiamoa raconte comment il a perdu une bataille...

Cecil_Howard_-_Knockout_1935.jpg

D'après Cecil Howard Knock-out 1935, photo prise par Marsange [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

 

 

Comme certains auront eu l'occasion de le constater, j'ai raté mon concours

Elle: ah mince, t'as eu combien?

4.90 et 6.10...

L’Autre: Euh, c'est pas chelou comme note?

Ouais... En fait ils avaient des grilles de notation assez strictes, ce qui permet d'avoir des notes très précises

L’Autre: Et tu savais pas?

Si, mais je croyais que ces grilles étaient simplement là à titre indicatif, faut croire que je me suis trompé...

Elle: T'es pas trop déçu?

Je sais pas, c'est difficile à dire, disons que j'ai eu des notes tellement basses que j'aurais jamais pu l'avoir en le préparant seul: même si j'avais travaillé plus, j'étais trop loin du compte pour espérer quoi que ce soit, du coup, j'ai pas de regret à avoir vis-à-vis de ça. Non, en revanche, je sens surtout de la colère vis-à-vis de ces jurys: je trouve que c'est injuste, parce que bon, même si j'ai pas cartonné, je pense avoir dit des trucs intelligents...

Elle: Ouais mais en même temps tu sais, tes notes ne reflètent pas forcément ce que tu as fait comme boulot

C’est-à-dire?

Elle: Ba si tu as une note basse, ça veut pas dire que ta prestation était mauvaise, ça veut juste dire que c'était pas ce qui était attendu... Ça se trouve t'as fait un truc vachement intelligent, mais si c'était pas ce qui était attendu, c'est mort

Ouais, c'est possible

Elle: Donc, tu ressens surtout de la colère?

Pas que... Je suis aussi embêté par rapport à l'année prochaine : étant donné que j'arrive en fin de droit au chômage, il va falloir que je bosse, malheureusement, si je veux avoir le CAPES, il faut que je fasse une vraie formation à plein temps (et pas la formation de merde du CNED: honnêtement je ne vous la conseille pas)...

L’Autre: Et pourquoi tu as pas fait cette formation cette année?

Ba quand j'ai voulu devenir prof doc, les inscriptions étaient bouclées depuis longtemps...

L’Autre: Ouais donc du coup, s'il fallait faire une formation pour être bien préparé et que quand tu as émis le souhait de devenir prof, c'était après la fermeture des inscriptions...

Je ne pouvais pas l'avoir...

L’Autre: Exactement !
Elle: Donc, comment tu vas faire pour l'an prochain?

Je sais pas, je crois que ça va pas être possible de faire boulot + formation en même temps. Une possibilité, c'est que ma conseillère pôle emploi sorte un truc de son chapeau :  genre un droit à la formation ou une connerie comme ça. . Une autre possibilité, c'est de travailler à mi-temps, mais vu ce que je serai payé, ça va pas être super. Une troisième possibilité, ça peut être de ne pas suivre cette formation l'année prochaine mais de travailler à plein temps un an, histoire de me refaire un peu financièrement, puis profiter des droits acquis après un an de travail pour me remettre au chômage l'an suivant, et ainsi avoir le temps de faire cette formation...

Elle: Du coup ça t'amènerait dans longtemps!

C'est sûr, je t'avoue que j'en ai un peu marre de pas avoir de situation stable mais bon, c'est comme ça j'ai pas trop le choix...

L’Autre: Moi je vois une autre possibilité

Ah?

L’Autre: Tu publies ton bouquin et ça devient un best-seller!

Très drôle, je n'ai reçu aucune réponse positive des maisons d'édition... Et honnêtement, si je le publie à compte d'auteur, ce qui est prévu, je doute de vendre énormément d'exemplaires: si j'en vends une centaine, je serais content! Or, si on fait le calcul de 2€ gagné par bouquin, cent bouquins, c'est mieux que rien, mais ça permet pas de vivre...

L’Autre: Oui sauf si tu investis ces 200 gagnés dans quelque-chose qui te rapportera 3x plus!

Genre les jouer en bourse? Honnêtement, je suis pas sûr d’être doué pour ça, et puis éthiquement, ça me pose problème

Elle: Pourquoi ça?

Ba gagner de l'argent en pariant sur le travail des autres, et ce, sans mettre la main à la patte, perso ça me pose problème... Bon, par ailleurs, je suis pas sûr de pouvoir commencer à boursicoter avec 200 balles

L’Autre: OK, mais je parlais pas de ça...

Ah?

L’Autre: Je pensais à réinvestir l'argent dans du matériel pour faire de la vidéo, ça peut te rapporter quelques euros ça...

Mhm, justement je m'étais renseigné du temps où je travaillais sur mon projet de web série : grâce à la pub je devrais pouvoir gagner 60 centimes tous les 1000 vues, ce qui signifie qu'il faudrait que je fasse 300 000 vues pour gagner 180 euros !

L’Autre: Et ba 300 000, c'est pas énorme, non?

Euh si en fait : si tu as 10 000 abonnés, c'est une réussite, or, si on considère que chaque abonné regarde tes vidéos, il faudrait en faire une trentaine pour avoir 300 000 vues...

L’Autre: Oui mais si sur tes 10000 abonnés, chacun achète ton bouquin, tu gagneras pas mal...
Elle: Attends, tu voudrais qu'il fasse une chaîne YouTube pour servir de pub à son bouquin ?
L’Autre: Quelque-chose comme ça ouais
Elle: C'est vicieux comme truc...
L’Autre: Un peu, mais bon, si ta chaîne YouTube est sympa et propose du contenu de qualité, où est le mal? Simplement, au lieu de financer tes vidéos par de la pub pour des produits de merde, tu les finances pas la vente de ton bouquin, qui est un produit de qualité... Tout le monde est gagnant : toi parce que ça te rapporte plus; et les spectateurs parce qu’ils voient des œuvres de qualité sans avoir à se taper des pubs à la con...

Donc j'abandonne le financement de mes vidéos par YouTube, au bénéfice du financement par le bouquin ?

L’Autre: Exactement !

Ouais, pourquoi pas, faut voir...

L’Autre: Non mais c'est clairement un trop bonne idée ! Je te dis, si t'as besoin d'idées t'as qu'à demander: avec n'importe quoi tu peux te faire des pépètes !

J'ignorais que tu avais la fibre entrepreneurial...

Elle: Non mais méfie-toi, il a des idées c'est vrai, mais de là à dire que ce sont de bonnes idées...
L’Autre: Mais, je ne te permets pas...
Elle: Ah ouais, tu veux qu'on reparle de ton idée de méthode de langue porno?
L’Autre: Ba quoi? Je suis sûr qu'il y a un business à faire !
Elle: Et pourquoi tu le fais pas alors?
L’Autre: Ah non, moi ce qui m’intéresse c'est les idées, les mettre en place après, ça, ça me les brise...

 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.fiamoa.eu/dotclear/index.php?trackback/56

Haut de page